Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/f765bde7a9adf23dcd560626eb96e032/web/jecrois/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307

Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/f765bde7a9adf23dcd560626eb96e032/web/jecrois/wp-includes/class-wp-hook.php on line 307
J’ai lu le Coran! – La Bible et le Coran

J’ai lu le Coran!

Lire le Coran : Check ! yeah !

J’ai décidé de lire le Coran principalement :

  • Par respect pour les musulmans. Pour mieux les comprendre et pour mieux me comprendre.
  • Pour me faire ma propre opinion au sujet de l’islam.
  • Pour respecter un marché passé avec un ami musulman : Je lis le Coran et lui il lit la Bible.

J’avoue que j’étais un peu fébrile en tournant la 1ère page du Coran. Et si j’allais devenir musulman ? Et si Dieu allait me parler à travers ce livre comme il l’a fait lorsque j’ai lu les Evangiles ? Eh bien ce sera la volonté de Dieu, je deviendrai musulman.

J’ai lu le Coran lentement, en 4 mois. J’ai pris le temps d’annoter tout ce qui m’interpelle, par exemple : définition et nature de Dieu, notion du péché, du pardon, de la vie après la mort, références aux juifs, chrétiens et non-croyants, à Issa (Jésus), les femmes, la violence, etc….

Etant d’arrière-plan chrétien, j’ai bien sûr comparé le Coran avec la Bible. Attention cependant au fait que l’Ancien Testament de la Bible (qui contient la Torah) est aussi « valable » pour les musulmans, tout comme les Evangiles (qui constituent une partie du Nouveau Testament). Cela rend la comparaison d’autant plus intéressante, surtout lorsqu’il y a des différences.

Voici les principales choses que j’ai retenues du Coran :

Beaucoup de similitudes avec la Bible : Le Coran confirme dans les grandes lignes les affirmations importantes de l’Ancien Testament: Un seul et unique Dieu Créateur, l’existence de Satan (ennemi public n°1), le jugement après la mort, le paradis et l’enfer, le peuple d’Israel, Abraham, Isaac, Jacob. Mais il diffère subtilement sur la chose la plus importante pour un chrétien: Issa (Jésus) n’est pas le Fils de Dieu (S10 :68, S23 :91) et il n’est pas mort sur la croix pour le pardon de nos péchés (S4 :157-158). Selon le Coran, Issa n’est qu’un messager envoyé par Dieu (S4 :171).

Le Coran ne décrit pas Allah comme un Dieu d’Amour (bien qu’il soit miséricordieux et que certain versets parlent d’amour). Si on lit les Evangiles et juste ensuite le Coran, je n’ai pas l’impression que l’on parle du même Dieu. Pour le Coran, l’essence même de Dieu est son unicité, sa puissance, sa force, et non-pas son amour pour les hommes. Concernant la Bible, le message central est que Dieu EST amour et il aime les hommes, au point de sacrifier son propre fils. (1 Jean 4 : 7-21).

Le pardon de Dieu s’obtient par les actes, en étant religeux (prières, pèlerinage, jeûne,…) en faisant des bonnes actions (S23 :102) et en combattant sur le chemin d’Allah. Le musulman croît et espère se sauver par lui-même, avec les actions qu’il aura faites sur terre (S43 :72, S39 :39, S23:102-103). Mais il n’en a jamais la certitude (S7 :204). Ceci est une différence fondamentale avec les chrétiens, qui ne sont pas sauvés par leurs actions, mais uniquement par leur foi en Jésus-Christ. Afin que personne ne se glorifie soi-même. (Ephésien 2 :8-9)

Le Coran dit que la Torah et les Evangiles viennent de Dieu (S3 :3, S5 :46). Il dit même que nous ne sommes sur aucun chemin solide tant que nous n’honorons pas la Torah et les Evangiles (S5 :68, 62 :5). Le Coran confirme la Torah et les Evangiles (S46 :12). Cela m’a vraiment surpris. J’aurais plutôt pensé qu’il parlerait négativement de la Bible. Cela m’a également surpris car les Evangiles et une partie de la Torah sont en contradiction directe avec le Coran sur des points essentiels (grâce divine, nature de Jésus, violence physique). Ce point m’interpelle, car Dieu (Allah) est omniscient (sait toutes choses) et si la la Bible avait été modifiée, n’aurait-il pas interdit aux musulmans de la lire? Le Coran n’est pas clair à ce sujet, il dit que certains (juifs & chrétiens) ont entendu la Parole, puis l’ont altérée (S2,75) ou oublient une partie de ce qui leur a été révélé (S 5:13,14). Cela signifie-t-il qu’elle a été mal interprétée (altérer le sens) par certains auditeurs ou que des erreurs fondamentales se sont introduites dans les Écritures originales?

Selon le Coran, Dieu (Allah) conduit des gens sur le mauvais chemin. La Bible contient également certain passages qui font penser que Dieu guide des gens sur le mauvais chemin (comme lorsqu’il a endurci le cœur de pharaon), mais dans le Coran, ce thème est récurrent. Extraits :

  • Allah induit en erreur qui Il veut et Il oriente dans le bon chemin qui Il veut (S35 :8, S74 :31)
  • Ceux qui sont dans l’erreur, le Miséricordieux prolongera leur erreur jusqu’à ce qu’ils voient de leurs yeux le tourment, soit l’Heure qui les attend. (S19 :75, voir aussi S11 :229)
  • Celui qui Lui désobéi ainsi qu’à son prophète, celui-là sera égaré de manière explicite.
  • Allah est celui qui a détourné leurs cœurs, car c’est un peuple qui ne comprend pas. (S9:127)
  • Nous avons placé sur leurs cœurs des voiles de façon à les empêcher de comprendre. Il en est de même pour leurs oreilles. S17 :46
  • Voir encore S17 :97, S42 :44, S18 :17, S39 :36, S7 :178, S16 :93, S40 :28, S46 :10, 63 :6, S9 :19, S28 :50, S30 :29

En lisant le Nouveau Testament, j’ai plutôt l’impression que Dieu souhaite sauver tout le monde. « Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (1 Timothée 2 : 3-4)

Le Coran et le Nouveau Testament diffèrent sensiblement sur le traitement à infliger à ses ennemis, à ceux qui ne croient pas :

Coran :

  • Que la haine et l’inimitié scellent à jamais nos rapports jusqu’au jour où vous croirez en Dieu seul (S60 :4).
  • Dieu vous déconseille […] d’être bons envers ceux qui ont combattu votre religion […] (60 :9)
  • Ne vous diminuez pas en appelant à la paix alors que vous êtes en position de force. Allah est avec vous et ne réduira pas le mérite de vos actions. (S47 :35)
  • Si vous veniez à châtier quelqu’un, faites-le à la hauteur du dommage que vous avez subi. (S 16 :126).
  • Ô vous les croyants, ne faites pas de Mes ennemis et de vos ennemis des alliés. (S60 :1).
  • Combattez sans merci les polythéistes, autant qu’ils vous combattent. (S9 :36)
  • Celui qui riposte à la hauteur de l’outrage qu’il a subi, et si cet outrage se répète de nouveau, Allah lui portera secours et le fera vaincre. (S22 :60, voir aussi S42 :41)

Nouveau Testament :

  • Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent (Matthieu 5 :44).
  • Vous avez appris qu’il a été dit: Oeil pour oeil et dent pour dent. Mais moi je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui aussi l’autre. (Matthieu 5 : 38-39)

J’ai l’impression que la notion de pardon et de grâce n’est pas la même dans les Evangiles et dans le Coran. Lorsque je discute avec des amis musulmans, ils me disent souvent que ces textes étaient valables à l’époque, dans le contexte historique, mais plus maintenant. Cela m’amène à la réflexion suivante : La validité de La  Paroles de Dieu est-elle limitée dans le temps ou universelle ? Où est la limite entre interprétation selon le contexte historique et Parole de Dieu universelle et intemporelle ? Pour ma part, il me semble que les enseignements de Jésus-Christ sont universels et intemporels, car leur mise en pratique (aime ton Dieu plus que Tout et ton prochain comme toi-même) ne porte préjudice à personne sur cette planète, bien au contraire. En ce qui concerne les enseignements de Mahomet, je n’ai pas la connaissance nécessaire pour affirmer quoi que ce soit à ce sujet.

Le Coran promet effectivement des vierges au paradis. On entend souvent cette affirmation à gauche et à droite et visiblement elle est justifiée: « Des vierges au regard chaste seront à leur disposition… » (S 37 :48, aussi S4 :57, S2 :24, S38 :52, S44 :54, S55 :56,72, 51 :22-24,36-40).

Le Coran semble inciter à la tolérance. Sourate 2 :256 : « Pas de contraintes en religion !» et la sourate 29 :46 : « Ne discute avec les gens du Livre (juifs et chrétiens) que de la manière la plus courtoise  ».

La violence physique. Le Coran semble inciter à la violence physique envers les personnes et à la « guerre sainte » :

  • il faut couper la main aux voleurs (S5 :38)
  • Il faut combattre au nom d’Allah (S4 :74, S5 :35,)
    • Ô vous qui croyez, qu’avez-vous à ne rien faire et à vous trouver si lourds lorsqu’il vous est crié : Venez combattre dans le sentier d’Allah ? (S9 :38)
    • Allah préfère les martyrs dans la voie de Dieu à ceux qui sont passifs. Il met les combattants au dessus des non-combattants en leur octroyant une belle récompense. (S4 :95).
    • Celui qui qui … battra en retraite … subira la colère d’Allah. Son séjour sera la géhenne… (S8 :16)
    • Lancez-vous, léger ou lourds. Combattez dans la voie tracée par Allah en usant de vos biens et de vos personnes (S9 :41)
    • Ceux qui meurent dans la voie du Seigneur, leurs efforts ne seront pas vains. (S47 :4)… Si vous faites triompher Allah, Il vous fera triompher à Sontour et affermira vos pas. (S47 :7)
  • Il faut combattre les incroyants :
    • Combattez ceux qui ne croient pas en Dieu et au jour dernier, et qui ne déclarent point illicite ce qu’Allah et son envoyé ont déclaré tel, ceux qui n’observe pas la religion du Vrai,… tous ceux-là il faut les combattre jusqu’à ce qu’ils aient payé la capitation d’une main et qu’ils manifestent une grande humilité. (S9 :29)
    • Combattez-les [les infidèles] jusqu’à ce que la dissension soit anéantie et que le culte soit entièrement consacré à Allah. (S8:39)
    • combattez les idolâtres là où vous les trouverez. Prenez-les, assiégez-les et attendez-les en embuscade. (S9 :5)
    • Si vous rencontrez des infidèles, frappez-les au cou jusqu’à les terrasser. Ensuite, enchaînez-les pour les empêcher de fuir. (S47 :4)
    • Ô Prophète, mène le combat contre les incroyants et les hypocrites. Sois dur avec eux ! (S66 :9)
    • Armez-vous contre eux de toutes les forces que vous pourrez et de chevaux afin de jeter l’effroi dans le cœur de l’ennemi d’allah et le vôtre (S8 :60)
    • Vous les combattrez, à moins qu’ils ne se soumettent à l’Islam. (S48 :16)
    • Oh Prophète, galvanise les croyants dans le combat. 20 d’entre-vous plus endurants prendront le dessus sur deux cents… incroyants (S8 :65)
    • Fais-nous vaincre le peuple des incroyants (S2 :286)
    • S’ils font marche arrière, saissez-vous d’eux où qu’ils soient et tuez-les. (S4 :89)
    • Ô Prophète, combats les infidèles et les hypocrites. Sois extrêmement ferme envers eux. (S9 :73)
    • Ô vous qui croyez, combattez ceux des infidèles qui sont dans les contrées voisines et qu’ils trouvent chez vous quelque dureté. (S 9 :123)
    • … appréhendez-les et tuez-les où que vous les trouviez

Je ne prétends aucunement savoir interpréter ces versets correctement. Il semble cependant qu’ils contredisent le message de Jésus-Christ selon les Évangiles au sujet de la violence physique, du pardon et de la grâce.

L’islam semble ne pas tolérer d’autres religions :

  • Combattez-les [les infidèles] jusqu’à ce que la dissension soit anéantie et que le culte soit entièrement consacré à Allah. (S8 :187).
  • Ô vous qui croyez, ne prenez pas les juifs et les chrétiens comme alliés (S5 :51)

Le Coran semble contenir des contradictions. Notamment en ce qui concerne la tolérance et la violence. En fait, certains versets sont abrogés par d’autres car révélés ultérieurement (S2 :106). Je ne m’en suis pas rendu compte en lisant le Coran, car les Sourates ne sont pas disposées en ordre chronologique, mais plus tard en lisant des livres d’analyse du Coran. C’est le « principe de  Naskh » dans l’Islam qui dit que si un verset en contredit un autre, c’est celui qui est postérieur (qui a été écrit plus tard) qui prime. Il ne s’agirait donc pas de contradiction, mais d’évolution. Ceci m’interpelle, car les versets les plus violents du Coran ont été révélés à la fin du ministère de Mahomet et donc semblent annuler des versets plus pacifiques révélés antérieurement. Exemple : La sourate 2 est la 87ème révélation et dit au verset 256 : « il n’y a pas de contraintes en religion ». L’avant-dernière révélation est la sourate 9 (113ème) et dit « … tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade… ». Les associateurs sont les gens qui associent quelque chose ou quelqu’un à Dieu. Par exemple les chrétiens, les idolâtres.

Le voile chez la femme : Je crois que j’ai identifié le verset sur lequel se basent les musulmans pour justifier le port du voile, il s’agit de la Sourate 24 au verset 31 : « Dis aux croyantes de baisser leurs regards, d’être chastes, de ne montrer leurs atours que ce qui peut être vu, de rabattre leurs voiles sur leurs poitrines, … ».

Mahomet a eu un traitement différentié concernant les femmes comparé aux musulmans « normaux » : Il pouvait prendre des captives de guerre, certaines filles de sa famille et avoir autant de femmes qu’il le souhaitait, pour autant que la femme en question veuille de lui (S33 :50). En mourant, Mahomet a laissé neuf veuves. Un musulman « normal » a le droit d’avoir 4 femmes. Il est intéressant de comparer avec Jésus-Christ, qui n’a pas eu de femmes (ne s’est pas marié). Cela m’amène à cette réflexion : Jésus a dit lui-même « je ne suis pas de ce monde » (Jean 8 :23). Jésus était donc de nature différente que nous, humains de ce monde. Peut-être ne ressentait-il donc pas de convoitise à l’égard des femmes, ou bien arrivait-il à gérer ceci parfaitement parce qu’il vivait par l’Esprit (de Dieu) et non par la chair ?

CONCLUSION : Je ne suis pas (encore ?) devenu musulman. Mais je suis fier d’avoir lu le Coran ! L’aspect le plus important pour moi est qu’Allah et le Dieu de la Bible ne semblent pas être les mêmes Dieu. Le Dieu du Coran est unique et puissant, mais il n’est pas Amour. Le Coran fait les louanges de la Torah et des Evangiles, mais il les contredit sur les aspects les plus importants : Issa(Jésus) n’est selon le Coran qu’un prophète musulman et il n’est pas mort. Il annonce la venue de Mahomet. Jésus est selon la Bible le Messie, le fils de Dieu, l’incarnation ultime de l’amour de Dieu pour les hommes, qui est venu ôter le péché du monde et sauver les Hommes. C’est la Grâce de Dieu. Mais le prix à payer est terrible : Jésus doit mourir injustement sur une croix et l’Homme doit plaider coupable.

Deux visions donc totalement différentes. Dès lors, que faut-il croire ? A chacun de trouver sa voie…

9 Comments on "J’ai lu le Coran!"

  1. Bref, à vomir toute cette violence, cette haine, cette intolérance à l’égard de l’altérité et de sa différence. “Si tu penses différemment de moi, tu dois mourir”. Quelle profonde dégueulasserie. J’exècre les religions qui ne sont que des moyens de manipulation des imbéciles qui sont pléthore dans ce monde de dualités.

    • Merci pour votre commentaire.
      Je partage votre point de vue concernant toute la violence et la haine qui caractérise si souvent notre monde. C’est désolant. Avez-vous une proposition pour résoudre ce problème? A titre personnel, je ne pense pas que ceci soit une exclusivité des religions, même si certaines d’entre elles incitent parfois à la violence. Hitler, Staline et Mao ont à eux seuls, au nom d’idéologies athées, fait plus de morts que l’ensemble des guerres de religions. Le capitalisme globalisé tel que nous le connaissons avec son dieu “Argent”, tue également de manière plus sournoise en augumentant les injustices sociales (p.ex toujours plus de riches et de pauvres) et en détruisant notre planète par la surexploitation des ressources naturelles.
      Gardons-nous de juger trop hâtivement les religions car l’égoïsme et l’orgueil, à la base de l’injustice, la haine et la violence, concernent chaque être humain. Il y a des idéologies, religions ou croyances qui mènent à la vie, et d’autres à la mort. A chacun de nous de choisir et de décider pour nous-même.
      A titre personnel, j’ai trouvé à travers le message de Jésus-Christ une bonne nouvelle pour tous les êtres humains: Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, Jésus-Christ, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. Outre une réconcilliation avec Dieu, une identité et une espérance, la foi en Jésus-Christ m’aide à me libérer de la culpabilité et à pardonner à ceux qui m’ont blessés. C’est la base nécessaire pour tenter de mettre en pratique l’enseignement ultime de Jésus: aimer Dieu et notre prochain comme nous-même, qu’il soit juif, athée, musulmans, jeune, vieux, homme, femme, noir, blanc, …

    • Je suis d’accord avec vous, l’histoire est plein d’exemples qui soutiennent vos propos. Des hommes qui se sont servi de la religion pour obtenir le pouvoir et en abuser. Cependant, on peut trouver de bons exemples également, de tolérance et de vivre ensemble même si c’était dans des zones géographique et pour des périodes limitées. Au fond, il faut toujours rester sur ses gardes et avoir un esprit critique. Mais j’estime qu’il faut aussi avoir une procédure et un raisonnement qui nous permet de sortir du cycle du doute permanent. “Je ne vous suis pas bêtement parce que vous êtes un Imam ou un Prêtre mais parce que ce que vous dites a un sens et colle parfaitement avec ma procédure”.

      • Bonjour Achraf,
        Merci pour vos commentaires positifs et constructifs!
        Vous êtes précieux, uniques et avez beaucoup de valeur aux yeux de Dieu! Je vous souhaite beaucoup de bénédictions de la part du Dieu tout-puissant, créateur de toutes choses, amour et miséricordieux!

  2. Bonjour,
    Je suis tombé par hasard sur votre siteweb. Je suis musulman pratiquant et votre analyse, d’ailleurs très facile à lire, est impressionnante. On m’a offert la bible lors d’un voyage en Espagne et j’ai lu une bonne partie pendant mon séjour. Je suis d’accord avec vous qu’il y a une différence fondamentale de l’identité de Dieu et ses caractéristiques les plus mises en valeur dans les deux bouquins. Pour moi, la Torah, la Bible et le Coran sont comme des générations différentes d’un même téléphone (iPhone 6, 7 et 8 par exemple 🙂 ) Les trois ont cette fonctionnalité basique d’ “appeler” Dieu. Il y a évidemment d’autres moyens de prendre contact avec lui (à travers des personnes qui sont déjà connecté avec Lui par exemple). Je voulais simplement dire qu’il faut creuser le contexte historique des versets c’est important. Lorsqu’on étudiait l’Education Musulmane en Ecole (c’est notre catéchisme 🙂 ), on apprenait à comprendre le sens littéraire des verts, le sens religieux, le contexte historique et les interprétations les plus célèbres. Je vous souhaite le bonheur et qu’on se retrouve au Paradis en Amour et sous sa Miséricorde 🙂

  3. Jesus c’est aussi le Messie dans le Saint Coran… Paix à notre Prophète à Sa Sainte Famille et Paix à Jesus et à Sa Sainte Mère.

  4. Sourate 3 – 42-51
    [Rappelle] quand les Anges dirent: “O Marie!, Allah t’annonce un Verbe [émanant] de Lui, dont le nom est LE MESSIE, Jésus fils de Marie, [qui sera] illustre dans la [Vie] Immédiate et Dernière et parmi les Proches [du Seigneur]. Il parlera aux Hommes, au berceau, et en son âge mûr , et il sera parmi les Saints.”

  5. Bonjour
    Je suis tombe sur votre site étant musulmanne je suis étonnée que vous disiez que le Coran dit que les évangiles viennent d Allah en citant la sourate 3:3

    C’est faux avez vous bien Lu le Coran atteste seulement d’un 1 évangile et non 4 .
    1 évangile donne à Jésus pas tous les évangiles.

    Et dire qu’Allah n’est pas miséricordieux mais vous avez Lu quel Coran après tout c’est votre avis.

    Vous avez Lu la Bible il n’y a pas plus violent
    Lisez la fin de l’épître aux Hébreux je n’ose pas les mettre en copier coller si non vous allez le confondre avec le Coran.

    Je vous remercie

    La prochaine fois n’essayez pas de lire le Coran comme vous lisez la Bible car c’est impossible.
    Le Coran étant la parole de D’Allah intacte ne peut pas se lire comme un livre ou comme on lit la Bible.
    Merci beaucoup bonne journée

    Une musulmanne qui enseigne la Bible aux musulmannes

  6. Bonjour Madame,
    Merci pour votre commentaire. Effectivement dans la sourate 3:3 (et de manière générale dans ma traduction française du Coran de Malek Chebel, ISBN 978-2-253-08917-9) il est parlé de l’Evangile au singulier. (Citation de la sourate 3 :3 : “Il a fait descendre sur toi le Livre de la vérité, confirmant ce qui a déjà été révélé. Il a fait descendre la Torah et l’Evangile.”)
    Votre remarque est donc tout à fait pertinente. Et la question est la suivante : de quel texte parle-t-on ? Disposez-vous d’un exemplaire de l’Evangile dont parle le Coran ? Tout comme la Torah se trouve dans la Bible, l’Evangile s’y trouve également. L’Evangile, qui signifie « bonne nouvelle », est simplement l’annonce du salut éternel de quiconque se repent de ses péchés et place sa foi en Jésus-Christ (Isa al Masih). Cette bonne nouvelle est expliquée de quatre manières différentes dans la Bible (Evangile selon Mathieu, Marc, Luc & Jean). C’est pourquoi j’ai utilisé le mot Evangile au pluriel, mais il peut être au singulier aussi, bien évidemment.
    Par contre il n’est écrit nulle part dans l’article qu’Allah n’est pas miséricordieux. Au contraire, je cite expressément le Coran qui dit qu’Allah est miséricordieux. Peut-être s’agit-il d’une méprise.
    Oui j’ai lu la Bible, qui contient également des textes violents. Une différence importante selon moi est que dans la Bible, la violence est présente au début (ancien testament/Torah) et disparaît (est abolie) à la fin avec l’enseignement de Jésus-Christ (nouveau testament/Evangile). Dans le Coran, c’est l’inverse – Les révélations sont plutôt pacifiques au début, lors de la période mecquoise. La violence apparaît ensuite, dans la période médinoise.
    J’ai de la peine à vous suivre concernant la violence de l’épitre aux Hébreux. Avez-vous des références ? Ce texte, me semble-t-il, n’incite pas à la haine et/ou violence envers des personnes, si c’est ce dont vous parlez. Concernant la violence dans la Bible et le Coran, il me semble important également de différencier les textes descriptifs (p.ex. récits de batailles ou d’événements) et les textes prescriptifs (ordres donnés aux fidèles).

    Merci pour vos conseils. Cependant, je ne peux lire la Bible et le Coran que comme je peux – avec ma foi, un cœur humble et en demandant à Dieu de me guider. Avant l’islam, Dieu s’est révélé aux hommes durant des milliers d’années, à des dizaines de prophètes, qui ont écrit entre autre la Torah, les Zabour et l’Injil. A titre personnel, il est de ma responsabilité d’étudier ces textes, tout comme le Coran. Et lorsqu’il y a des contradictions, de demander l’aide de Dieu pour faire des choix personnels, si possible sans parti-pris et sans influence extérieur (héritage, famille, pasteur/imam, idées préconçues, pseudo-preuves scientifiques). Car au final, Dieu jugera chacun de nous personnellement et l’honnêteté de notre cœur. Je m’exprime ici à titre personnel bien évidemment.

    Si vous souhaitez continuer à dialoguer dans un esprit ouvert, constructif et dans le respect des opinions de chacun, c’est volontiers que j’attends votre retour.

    Merci encore et avec mes meilleures salutations,

Leave a comment

Your email address will not be published.


*